Nicolas Maldera

Je dessine depuis aussi longtemps que je me souvienne des avions et des bateaux. Les inspirations provenaient souvent de pages de magazines d’aviation, mais aussi des paquebots géants que j’observais dans la rade de Cannes lors de mon séjour estival chez mes grands-parents.

Pendant mon adolescence, j’ai poursuivi le dessin traditionnel, particulièrement d’objets aéronautiques en parallèle de la réalisation de (très) nombreuses maquettes militaires qui serviront à entraîner mon œil de dessinateur.

Avec le temps, mes dessins commencèrent à trouver leur public. J’aurai l’occasion, à de nombreuses reprises, de réaliser mes premières “commandes” de dessins d’avions pour des amis et connaissances, dont plusieurs en grand format, que je livrais encadrés et soigneusement empaquetés dans la cour de récréation !

Au cours de mes études à partir de 2013, j’ai continué de pratiquer le dessin traditionnel sur mon temps libre pour développer de nouvelles techniques. C’est à ce moment-là que je découvre aussi le dessin numérique et son potentiel formidable pour illustrer les machines militaires. Depuis, cette passion ne me quittera plus, et le confinement constituera une occasion rêvée pour y investir davantage d’énergie.

Aujourd’hui, en parallèle de mon activités salariée dans l’industrie de défense, je dessine des machines militaires - aéronefs, véhicules blindés, navires de combat - sur commande. Je cultive un style photoréaliste et contemplatif grâce à une grande minutie dans la colorisation et les détails, que je complète avec une recherche d’authenticité et de crédibilité historique.